Panajachel

San Francisco Panajachel est une petite ville construite sur la rive nord-est du lac Atitlán. Fondée au cours de la période coloniale, elle abrite un beau musée centré sur la culture maya et une église centenaire datant de la fondation de la localité.

Ses environs font de Panajachel l'une des destinations phares d'un voyage au Guatemala. Les touristes affluent du monde entier pour découvrir son fameux lac, visiter sa réserve naturelle ou faire de la randonnée dans les montagnes et les volcans de la région.

Histoire

Avant la période coloniale, la région avait été occupée par deux principales tribus mayas, les Kakchiqueles et les Tzu'tujiles. Ces clans rivaux étaient perpétuellement en guerre.

Lorsque les conquistadors arrivèrent près du lac Atitlán, les Kakchiqueles leur offrirent leur aide pour envahir la région et décimer les Tzu'tujiles. Les Espagnols acceptèrent leur proposition et écrasèrent les Tzu'tujiles. Mais la Couronne se retourna contre les Kakchiqueles et leur demanda un lourd tribut. Les Mayas refusèrent et furent alors assujettis à l'esclavage.

Le village de Panajachel fut fondé quelques années plus tard par des frères franciscains. Ces derniers s'installèrent près d'une rivière et tentaient d'évangéliser les 1 800 habitants qui vivaient dans les environs. La ville grandit au fil des années. Elle vit la guerre d'indépendance et connut la réforme libérale.

Il faudra attendre 1960 pour que la petite municipalité soit redécouverte et appréciée à sa juste valeur. La beauté de ses environs fit d'elle la destination la plus prisée de tout le pays. Les touristes arrivèrent en masse pour visiter la communauté et découvrir la nature qui l'entoure. Plus tard, de nombreux hôtels furent construits pour répondre à la forte demande.

Panajachel aujourd'hui

Dans l'ensemble, Panajachel fait penser à un village provençal très animé. La plupart de ses édifices semble avoir été construit assez récemment. Toutes ses maisons diffèrent les unes des autres. Des tuk-tuk rouges parcourent ses rues étroites et n'hésitent pas à s'arrêter à n'importe quel moment pour prendre des passagers.

De nombreuses boutiques-souvenirs sont présentes le long du quartier de Calle Santander. Les marchands y vendent des habits, des ustensiles, mais surtout des objets artisanaux multicolores et originaux. Une balade le long de la rue Campanario fait découvrir la première église de la ville, l'Iglesia San Francisco de Asis. Construite en 1567 dans le pur style colonial espagnol, elle a passé l'épreuve du temps et survécu aux intempéries qui ont frappé Panajachel.

Le Museo de Arqueologia Lacustre , lui, permet de s'immerger dans la culture maya. Ses salles exposent de nombreuses poteries d'antan et une maquette de la région. On y apprend alors que le lac Atitlán était un important lieu de culte maya. Des pèlerins de tout l'empire y affluaient pour adresser leurs prières à leurs dieux. Ils avaient notamment construit un temple sur une petite île au milieu du lac, Samabaj. Subitement submergé par les eaux, cet Atlantide maya avait été considéré comme un point de liaison entre le Ciel, la Terre et le Monde d'En Dessous.

Plus loin, en dehors de la ville, la Reserva Natural Atitlán fait découvrir la richesse de la nature guatémaltèque. À travers ses pistes de randonnées, ses visiteurs découvrent de magnifiques cascades, des falaises, des singes-araignées et des coatis à nez blanc. Ses ponts suspendus et sa fameuse Plateforme d'Observation de Monos sont de pures merveilles. Sa Mariposas abrite une importante variété de papillons, comme les Héraclides ou les Morphos qui virevoltent à plus de dix mètres au-dessus du sol et sur ses belles fleurs. Les plus aventureux peuvent également s'adonner à de vertigineuses tyroliennes ou faire du camping.

Visiter Panajachel c'est aussi aller à la rencontre de son lac Atitlán. Le paysage observé depuis ses rivages est sublime. L'eau claire, la nature verdoyantes et les impressionnantes montagnes sont tout simplement merveilleuses.

Le climat

La ville baigne dans un climat tropical d'altitude. La température moyenne est de 18°C. La saison des pluies s'étend du mois de mai à mi-novembre. Et les averses sont moins fréquentes entre décembre et mars.

Comment y aller ?

Pour aller à Panajachel , il vous suffit de prendre un bus transrégional depuis la gare routière de la ville d'Antigua ou de Ciudad de Guatemala. Le car met environ trois heures à parcourir les 50 kilomètres qui séparent les deux municipalités.

Comment se déplacer dans la ville ?

Les tuk-tuk peuvent vous emmener dans n'importe quelle partie de la ville et dans ses environs moyennant 10 Quetzales par personne. Pour traverser le lac, il vous suffit de prendre un lancha au port de Tzanjuyú.

Bonjour

Je suis Alexia de "Kayala Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+50 256 353 656