Ciudad de Guatemala

La capitale du Guatemala est une véritable mégapole située dans la zone centre-sud du pays. Ville aux multiples facettes, elle a été témoin de plus de 3 000 ans d'histoire. Son Centro Histórico abrite l'essentiel des monuments hérités de la période coloniale. Cachés au sein de cette dense jungle urbaine, les vestiges de l'ancienne cité Maya de Kaminaljuyú alimentent de nombreuses légendes. Non loin de là, les magnifiques parcs botaniques de Ciudad de Guatemala font découvrir à ses visiteurs la diversité et la beauté de l'écosystème du territoire guatémaltèque.

Histoire

La ville de Ciudad de Guatemala a tout vu, depuis la civilisation Maya à l'indépendance du pays en passant par la colonisation, les guerres civiles, les manifestations des Guatémaltèques et l'ascension de la démocratie.

Près de 1 500 ans avant notre ère, une imposante cité Maya avait été érigée à l'emplacement de la ville, le site de Kaminaljuyú. Composée de plusieurs villages ainsi que de quelques 200 plateformes et pyramides, il s'agissait de la plus grande agglomération dans le territoire sud des Mayas. Ses habitants vivaient essentiellement de la culture du maïs, d'avocats, de haricots et de sapotes blanches. Ils étaient particulièrement doués pour le tissage, la confection de poterie et d'outils en obsidienne. Puis, étrangement, la cité fut brusquement abandonnée vers l'an 800 de notre ère.

C'est alors que les Espagnols établirent une petite ville près de l'ancienne cité Maya. C'était au beau milieu du XVIIe siècle, en 1620. À cette époque, Santiago de los Caballeros de Guatemala, l'actuelle ville d'Antigua, était la capitale de la colonie. Mais un terrible tremblement de terre la dévasta, poussant la Couronne à chercher un nouveau centre pour son territoire d'outre-mer. Le roi d'Espagne choisit alors la ville de Nueva Guatemala de la Asunción , la petite localité située près de l'ancienne cité Maya.

La population de Santiago de los Caballeros de Guatemala migra sur place. Des architectes royaux furent réquisitionnés pour remodeler la ville et concevoir les plans de la nouvelle capitale.

Au fil du temps, Ciudad de Guatemala a été le témoin privilégié des grandes étapes de l'histoire du pays. Elle fut le lieu de déclaration de l'indépendance du Guatemala et de toute l'Amérique centrale. Elle renaquit de ses cendres après avoir été dévastée par les séismes de 1917 et de 1976. Elle a vu les ravages de la guerre civile, la dictature et l'ascension de la démocratie dans le pays.

Guatemala City aujourd'hui

Le paysage urbain de la Guatemala City est typique des grandes villes du Guatemala. Ses immeubles alternent avec des édifices plus moyens. Quelques arbres ont été plantés le long de quelques rues. La colonisation a laissé peu de vestiges dans cette mégapole. Son héritage se trouve principalement dans le centre historique. Pour ce qui est de l'ancienne cité Maya, elle a été engloutie par la Zona 7 de la ville. On peut toutefois en constater les ruines en visitant le merveilleux Parc Archéologique de Kaminaljuyu.

Le drapeau du Guatemala flotte fièrement en plein cœur de la Plaza de la Constitución , la place principale de la ville. Tout près, l'eau de la fontaine Fuente Luminosa continue à se déverser dans son bassin vieux de 77 ans. Un gigantesque édifice de style colonial se dresse du côté nord. Le somptueux intérieur du Palacio Nacional allie une architecture d'époque à une décoration plus contemporaine. Outre ses grandes cours, l'une de ses nombreuses chambres fait penser à une véritable salle d'opéra, une pure merveille.

La Catedral Metropolitana se situe à l'est de la Plaza de la Constitución. Fondé en 1815, ce monument national a résisté à deux séismes, a été témoin de la proclamation de l'indépendance du pays, et a assisté au déclenchement de la révolution. Son impressionnante façade de style baroque comporte plusieurs colonnes, deux tours et une horloge. À l'intérieur, la pureté du blanc se marie à merveille avec la beauté du jaune doré. Les tableaux des Saints de l'Église défilent le long de ses murs. Et un beau retable de marbre s'illustre tout en avant de l'édifice. À gauche, un autel doré a été dédié à la Sainte Vierge Marie.

Au sud de la place principale, l'El Portal de Comercio se démarque par son architecture de style néoclassique colonial. Cette importante galerie commerciale a été construite par l'architecte Luis Monzón au cours du XIXe siècle.

En poursuivant la visite de la ville sur la rue Calle 8, près de la Place de la Constitución, on se retrouve devant le Museo Arquidiocesano de Santiago de Guatemala. Ses 4 salles principales recèlent une importante collection d'artefacts religieux : des peintures, des tissus et de l'orfèvrerie datant du XVIe au XXe siècle.

À quelques rues de là, l'Iglesia Nuestra Señora de la Merced continue d'enchanter ses visiteurs. Conçue par Joaquin Vasquez d'après un modèle néoclassique, elle a subi de nombreuses rénovations suite aux terribles tremblements de terre qui ont frappé le pays. Plus loin, la Casa MIMA fait découvrir le quotidien des anciens notables de la ville. Autrefois lieu de résidence de la famille Escobar Vega , ce musée expose une magnifique décoration intérieure et un beau mobilier datant du XIXe siècle.

Pour s'imprégner de la culture locale, rien ne vaut une petite visite dans la Casa de Cervantes. C'est également le meilleur endroit pour s'acheter quelques objets-souvenirs. On peut aussi aller à la découverte des vestiges d'une importante cité Maya. Une visite dans le site archéologique de Kaminaljuyú , dans la Zona 7, permet de mieux comprendre la culture et l'histoire de cette ancienne civilisation. On y découvre les fondations de leurs pyramides d'adobe, leurs sculptures et plusieurs indices sur leur mode de vie. Le parc offre également un bel espace vert où l'on peut se restaurer en famille devant un bon pique-nique.

Sur l'Avenida Simeón Cañas Final , dans la Zona 2, un autre parc attire l'attention des touristes de la ville. L'El Mapa en Relieve est une véritable reproduction des reliefs du Guatemala, y compris ses montagnes et ses volcans. Construite en 1904 par l'ingénieur Francisco Vela, cette structure en ciment et en briques peut être contemplée du haut de deux tours d'observation.

Pour les amoureux de la nature, une visite dans le Jardín Botánico de la Universidad de San Carlos ou le Parque La Aurora est un véritable bonheur. Ces deux espaces verts font découvrir la beauté de la biodiversité du pays.

La capitale du Guatemala regorge d'endroits tout aussi intéressants à visiter. La Torre del Reformador est l'une des cartes postales de la mégapole. La Casa de la Memoria Kaji Tulam fait découvrir l'histoire des peuples qui ont vécu sur le territoire guatémaltèque. Le Museo Nacional de Arqueología y Etnografía expose la plus grande collection d'objets issus de la culture Maya du Guatemala. Et l'Iglesia Nuestra Señora del Cerrito del Carmen est la première église construite dans la vallée.

En visitant ces lieux fascinants, il faut garder en tête quelques règles de sécurité. Au coucher du soleil, il vaut mieux prendre un taxi pour rentrer à l'hôtel et ne pas se balader dans les rues à la nuit tombée. Il est également recommandé de ne pas emporter de bijoux avec soi.

Le climat

La Ciudad de Guatemala baigne dans un climat subtropical d'altitude. La température varie entre 12°C à 28°C, mais peut atteindre les 2°C au cours de l'hiver. Cette dernière s'étend de décembre à février. Les averses sont moins nombreuses au cours de cette période. La saison des pluies débute en mai pour se terminer vers le mois de novembre.

Comment y aller ?

La ville de Ciudad de Guatemala est desservie par l'Aéroport International La Aurora. Ce dernier accueille aussi bien des vols internationaux que ceux en provenance de tout le territoire guatémaltèque.

Vous pouvez également rejoindre la capitale en prenant un bus régional à partir des principales villes du pays.

Comment se déplacer dans la ville ?

Moyennant 50 à 100 Quetzals, vous pouvez vous rendre à n'importe quel site touristique de la ville en prenant un taxi. C'est d'ailleurs le moyen le plus sûr pour se balader dans la capitale. Ils ne sont pas dotés de compteurs alors il faudra convenir du tarif dès le départ. Vous pouvez également prendre un bus. Le frais de transport est actuellement de 2 Quetzals.

Bonjour

Je suis Alexia de "Kayala Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+50 256 353 656