San Andrés Xecul

La petite ville de San Andrés Xecul ne présente pas d’attrait particulier, à part son église de style baroque aux couleurs criardes. Dès votre arrivée sur place, vous ne pouvez pas manquer l’imposant édifice extrêmement ouvragé, doté de riches décorations et d’un certain nombre de statuettes. Y figure aussi celle de Maximón, entité la plus vénérée des hautes terres du Guatemala. À quelques distances de la municipalité, San Cristóbal vous accueillera au cœur de sa forêt communautaire, idéale pour une promenade en pleine nature.

Situation géographique

Culminant à plus de 2 400 m d’altitude dans les hauts-plateaux de la Sierra Madre, San Andrés de Xecul se localise à 12 km au nord-est de Quetzaltenango (Xela pour les locaux). Elle couvre une superficie d’environ 212 km² pour une population de 12 000 habitants, au sein du département de Totonicapán. La localité compte au total une cinquantaine de hameaux et quatre villages, dont : Nimasac, Chajabal, San Felipe Xejuyub et Palomora.

Histoire

Plusieurs noms de municipalités guatémaltèques, incluant celui de San Andrés Xecul, comportaient deux racines différentes. La première partie mentionne le saint patron vénéré au sein de la ville, précédée de la description du lieu en nahuatl, une langue d’origine amérindienne. Au début de la période coloniale, Xecul fut remplacé par San Andrés mais leur fusion a donné naissance à son appellation actuelle.

Au cours du 16e siècle, San Andrés Xecul tomba sous la coupe du conquistador espagnol Pedro Alvarado. Sa troupe était composée de soldats espagnols et d’indigènes Tlaxcalans et Cholultecas.

Aujourd’hui

L’agriculture constitue la principale source de revenu de la majorité de la population de San Andrés Xecul. Ses habitants, tout comme ceux des régions avoisinantes de Totonicapán, ont trouvé un créneau dans le domaine de l’artisanat, des prestations de services mais aussi dans l’industrie du commerce. Actuellement, San Andrés Xecul doit sa réputation à ses petites entreprises textiles.

Que voir à San Andrés Xecul ?

Après avoir contemplé la beauté de son église coloniale, que diriez-vous d’une petite excursion dans ses proches alentours, pour agrémenter votre périple ? Vous dénicherez d’autres curiosités qui vous épateront certainement, durant votre voyage au Guatemala.

Parc écologique Chajil Siwan

Le site doit ses principaux attraits à ses 100 ha de forêt, dont l’existence remonte à plus de 300 ans. La réserve comprend deux voies différentes, longées par de nombreux panneaux sur lesquels sont inscrites les caractéristiques des plantes les plus remarquables. Vous y trouverez différentes sortes d’activités, y compris 225 m de canopée pour les amateurs de sensations fortes. En plus des aires de jeux de différentes tailles, des zones d’observation d’oiseaux rares et des sentiers sculptés en pierre, une zone spéciale camping a été aménagée, incluant des jeux spécialement réservés aux enfants. En outre, le lieu abrite aussi un lac artificiel. C’est un véritable havre de paix où vous pourrez profiter d’une petite escapade en famille.

Église de Salcaja

Il s’agit de San Jacinto, la plus ancienne église de l’Amérique centrale durant la colonisation espagnole, située aux environs de Xela. Son style d’architecture a tendance à imiter celui de San Xecul mais on peut toujours noter certaines différences au niveau des structures.

Ville de San Francisco El Alto

L’endroit désigne une étape à ne pas manquer lors de votre séjour à San Andrés Xecul. Le village où règne d’habitude le calme se transforme chaque semaine en quartier animé, lorsque s’installe le marché du vendredi. Très tôt le matin, toute une foule de gens viennent pour écouler de grosses quantités de produits locaux. S’y ajoute l’ambiance créée par les vendeurs et acheteurs au moment du marchandage. De tous les marchés du Guatemala, celui de San Francisco El Alto demeure jusqu’à présent le plus authentique. Si vous prolongez votre visite, vous aurez l’occasion de découvrir d’autres marchés comme ceux d’Almolonga et Zunil. En chemin, les sites tels que Pasaje Enriquez ou le Parque Centroamerica ne vous laisseront pas indifférents.

Informations pratiques

Climat

San Andrés Xecul connaît un climat favorable tout au long de l’année. Dans l’ensemble, les journées sont particulièrement dégagées, avec des températures clémentes. La ville peut se visiter tout au long de l’année mais la meilleure période pour y aller se situe entre mi-février à fin avril.

Comment s’y rendre ?

San Andrés de Xecul se trouve à seulement 20 mn de la ville de Quetzaltenango. Vous pouvez effectuer le trajet en bus, en taxi ou en voiture privée.

Comment se déplacer ?

Vous avez le choix entre le vélo et le tuk-tuk pour sillonner la ville, mais il est également possible de faire la marche à pied.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Alexia de "Kayala Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+50 256 353 656