Sololá

La ville de Sololá est une petite municipalité située près du lac Atitlán , la plus grande attraction touristique du Guatemala. Elle est nichée à plus de 2 000 mètres d'altitude sur les flancs d'une grande montagne. Cette localité pittoresque est notamment réputée pour son histoire, son artisanat et pour la vue spectaculaire qu'elle offre sur toute la région.

Histoire

Les Mayas Tzutuhiles s'étaient installés dans la région au cours des premiers siècles de notre ère. Après eux, vinrent les Kichés et les Kakchiqueles , qui conquirent une partie de leur territoire et s'y établirent. Malgré leurs divergences, ils avaient tenté de vivre en harmonie. Mais au cours du XVe siècle, une guerre éclata entre les deux peuples. Elle dura près d'un siècle.

Au cours du XVIe siècle, les Espagnols voulurent conquérir les abords du lac. Voyant la force des étrangers, les Kakchiqueles s'allièrent à eux pour vaincre les Tzutuhiles. Ils réussirent à avoir le dessus sur leurs ennemis de toujours. Mais les conquistadors leur imposèrent bientôt un lourd tribut. Les Kakchiqueles refusèrent alors de payer. Face à leur rébellion, les colons les réduisirent alors à l'esclavage et brûlèrent leur village.

Quelques années plus tard, la Couronne espagnole ordonna la construction de plusieurs villages où seraient rassemblés les Mayas dont les hameaux avaient été détruits. Les Indigènes devaient s'y regrouper pour recevoir l'éducation espagnole et être évangélisés. Ainsi fut fondé le village d'Asunción de Nuestra Señora de Tecpán Atitlán le 30 octobre 1547. Les Kakchiqueles, les Kichés et les survivants Tzutuhiles y étaient de nouveau réunis. Ces derniers surnommèrent la ville Tzololá, le lieu du "retour vers les eaux". La localité prit par la suite le nom de Sololá. Elle se modernisa au fil des années pour devenir la municipalité qu'elle est aujourd'hui.

Solola aujourd'hui

Un paysage verdoyant se dessine depuis la route ondulante reliant Panajachel et Sololá. À droite, les pentes rocheuses de la montagne. Et à gauche, un grand escarpement tapissé d'une importante végétation. Une petite halte au Mirador Lago de Atitlán fait profiter d'une magnifique vue sur les environs. Cette escale est également une belle occasion pour s'acheter quelques objets-souvenirs exposés par les marchands de la région.

Plus haut, le paysage urbain de Sololá ressemble à ceux de Panajachel et de Santa Cruz réunis. Ses rues sont étroites et l'architecture de ses bâtiments est très variée. Sa grande cathédrale possède une façade baroque. Et la place principale de la ville est un bel endroit pour se ressourcer.

À l'extrémité ouest de la municipalité, une grande allée donne sur un gigantesque escarpement. De là, la vue sur Atitlán est spectaculaire. Le fameux lac demeure dans son immense cuvette, au milieu d'une importante végétation et de ses impressionnants volcans.

Les quartiers de Sololá regorgent de boutiques-souvenirs. Ses marchands parlent un curieux espagnol ponctué de mots K'iché, Tz'utujil ou Kaqchikel. Ils tentent de vendre des foulards, des bandeaux, des nappes ou encore des bracelets multicolores aux touristes du coin. Cet artisanat semble être un beau mariage entre la culture espagnole et la tradition maya. Il est surtout mis en avant au cours des jours de marché, les mardis et les vendredis.

Le Climat

Le temps est assez doux à Sololá. Les températures varient entre 7°C à 23°C. Les averses sont moins fréquentes entre le mois de décembre et celui de mars.

Comment y aller ?

Pour vous rendre à Sololá, il vous suffit de prendre un bus transrégional d'une compagnie privé à la gare routière de Panalachel ou de Los Encuentros. Les fameux Chicken Bus que prennent généralement les Autochtones ne sont pas recommandés aux touristes.

Comment se déplacer dans la ville ?

La ville est assez petite pour être parcourue à pied. Vous pouvez tout de même héler un taxi pour vous rendre au sein de ses principales attractions.

Bonjour

Je suis Alexia de "Kayala Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+50 256 353 656