Le lac Atitlán

Le Lago de Atitl án est l'un des plus beaux lacs du monde. Situé à près de 50 kilomètres de la ville d'Antigua, sa beauté et son histoire en font la plus importante attraction touristique de tout le Guatemala. Il est entouré par trois impressionnants volcans, une immense chaîne de montagnes, une nature verdoyante et plusieurs villes fondées sur d'anciennes cités mayas.

Histoire du lac Atitlán

L'histoire du Lago de Atitlán remonte à onze millions d'années avant notre ère. L'emplacement du lac était un terrain surélevé sous lequel se trouvait une chambre remplie d'une mer de lave. Cette immense caverne se vidait progressivement à chaque éruption volcanique. Il y a 84 000 ans, elle s'est soudainement affaissée à la suite d'une ultime coulée de magma, formant alors une grande excavation de 130 km². Au fil du temps, la pluie et les eaux des rivières environnantes affluèrent dans la gigantesque cuvette, formant alors un immense lac.

Les Mayas furent saisis par l'aspect impressionnant de son paysage. Ils pensaient qu'il s'agissait d'un portail menant vers le monde d'en dessous. Pour eux, le ciel et la terre se rejoignaient au milieu du lac grâce à une longue corde invisible, le "ri muxux ulueu caj". Ils construisirent ainsi un lieu de culte sur une île située au cœur du lac et le nommèrent Pa'Jaibal'. Les pèlerins de tout l'empire venaient au Lago de Atitlán pour rendre hommage aux dieux , depuis Takalik Abaj à Tikal en passant par le Mexique. Toute la population se réunissait sur les rives du lac, chantant, jouant de la flûte et du tambour, admirant de loin le feu allumé par les prêtres sur l'île sacrée. Certaines tribus ont construit une cité le long des berges, depuis l'actuelle ville de San Lucas à San Pedro.

Près de 1 000 ans avant notre ère, d'autres tribus s'y installèrent, les Tzu'tujil et les Kaqchikel. Ces derniers construisirent un nouveau village sur une large plaine, l'actuelle ville de San Pedro. Soudain, le volcan Atitlán entra en éruption, puis le niveau du lac monta de 20 mètres. Pa'Jaibal' fut alors engloutie sous les eaux. Malgré cette catastrophe, le lac demeura tout de même un site sacré pour les Mayas , et ce, jusqu'à l'arrivée des Espagnols.

À cette époque-là, Les Kaqchikel voulurent s'allier aux conquistadors pour décimer les Tzu'tujil. Mais ils furent eux-mêmes colonisés et opprimés lorsqu'ils refusèrent de payer le tribut exigé par les Espagnols. Leurs descendants demeurent sur les lieux jusqu'à nos jours. D'ailleurs l'un de leurs héritiers, un certain Roberto Samayoa, découvrit les vestiges de Pa'Jaibal'. L'ancien lieu de culte fut alors renommé Samabaj, l'Atlantide du Guatemala.

Le lac Atitlán aujourd'hui

La route menant au Lago de Atitlán est une longue voie goudronnée zigzaguant entre les montagnes verdoyantes du Guatemala. En chemin, on apprend alors que le grand lac est entouré de trois immenses volcans :

  • San Pedro,
  • San Lucas Tolimán,
  • Atitlán.

Ce dernier est toujours actif. Plusieurs villes ont été bâties sur les rives de la grande étendue sacrée :

  • Panajachel,
  • Santa Cruz la Laguna,
  • Jaibalito,
  • Tzunuma,
  • San Marcos La Laguna,
  • San Pablo La Lagune,
  • San Juan La Laguna,
  • San Pedro,
  • Santiago Atitlán,
  • Cerró de Oro,
  • San Lucas Tolimán,
  • San Antonio Palopó,
  • Santa Catarina Palopó.

En se rapprochant des rives du Lago de Atitlán , on sent un vent souffler depuis le lac. L'eau limpide laisse transparaître de magnifiques galets formés par les rivières environnantes. La grande étendue est si vaste, merveilleuse, bleu-grisâtre. Au loin, on voit se dessiner les mystérieux volcans de San Pedro et d'Atitlán. On comprend alors pourquoi les Mayas considéraient cet endroit comme un lieu sacré.

La traversée du lago se fait à bord d'une petite embarcation bleue et blanche, un lancha. Il peut accueillir facilement une vingtaine de personnes. Le voyage se fait en douceur. On oublie facilement le bruit du moteur face au beau paysage du lac, les hautes montagnes et les impressionnants volcans. Lorsqu'un grand vent se lève, le fameux Xocomil , on ressent alors quelques houles provoquées par des vagues qui se forment subitement. En avançant, les rivages du lago sacré se dessinent peu à peu à l'horizon, verdoyants, magnifiques. Puis, le formidable volcan San Pedro se dresse haut et fort devant les voyageurs, signalant ainsi leur arrivée dans la ville du même nom.

Il y a tant à faire au Lago de Atitlán. On peut contempler l'horizon du haut de l'El Rostro Maya, faire de la tyrolienne dans le Parque Ecologico Chui Rax Amolo, visiter la réserve naturelle de Cerro Tzankujil à San Marcos La Laguna , faire de la plongée à Santa Cruz la Laguna , admirer la chaleureuse Iglesia Santiago Apostol à Santiago Atitlán, se balader le long des rives de Jaibalito ou encore se recueillir dans la grande église de Santa Catarina Palopó.

Le climat

La température est plutôt douce dans les environs du Lago de Atitlán. Les averses sont fréquentes entre le mois de mai et celui d'octobre. La saison sèche débute en décembre pour se terminer en janvier. Au cours de cette période, une forte brise souffle sur le lac en plein milieu de la journée , empêchant parfois toute navigation.

Comment y aller ?

Pour arriver au lac de Atitlán , il vous faudra prendre un bus régional depuis Ciudad de Guatemala ou à Antigua. À partir de ce dernier, vous arriverez à Panajachel au bout de trois heures de route, après avoir parcouru près de 50 kilomètres.

Pour rejoindre les autres villes à partir de Panajachel, il vous suffit de prendre un bateau.

Depuis San Pedro, vous pouvez également prendre un taxi ou un tuk-tuk pour rejoindre la localité la plus proche.

Comment se déplacer dans la ville ?

Moyennant 20 à 50 Quetzals, les lanchas peuvent vous transporter d'une ville à une autre en traversant le Lago de Atitlán.

Il faut éviter de naviguer sur le lac en fin de matinée ou en début d'après-midi. Au cours de ces quelques heures, le Xocomil soulève d'importantes vagues, rendant la navigation assez difficile.

À San Pedro, vous pouvez prendre un tuk-tuk pour vous diriger vers la ville la plus proche ou pour visiter une attraction. Leurs tarifs avoisinent les 10 à 20 Quetzals par personne.

Bonjour

Je suis Alexia de "Kayala Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+50 256 353 656