Petén

Le département du Petén est l’un des plus beaux endroits du Guatemala, surtout lorsqu’on aime les randonnées, l’ornithologie et les découvertes archéologiques. Balades en forêt, tyrolienne, rencontre avec la faune et la flore locale… C’est décidément le lieu par excellence pour amoureux de la nature du monde entier. Situé dans l’extrémité nord du territoire, le Petén renferme plusieurs sites archéologiques remarquables comme Waka-El Perú, Tayasal ou Tikal.

Histoire

Période préhispanique

Au cours des premiers siècles de notre ère, le Petén était un important foyer de la civilisation maya. À cette époque, le département était habité par plusieurs millions d’Amérindiens. D’importantes cités ont été érigées dans la région comme la puissante Tikal ou la ville marchande de Waka’. Malgré un développement économique et technique important, le territoire était loin d’être en paix. Plusieurs conflits sanglants ont éclaté entre les différentes cités.

Aux alentours du Xe siècle, les ressources de la région se tarirent faute d’une gestion non-durable des ressources naturelles. Une importante famine survint dans la région. Elle eut raison de la grande Tikal et de toutes les cités aux alentours. La population abandonna alors peu à peu le territoire.

Au cours du XIIIe siècle, les Amérindiens revinrent dans la région. Ils construisirent alors la cité de Nojpetén au beau milieu d’un grand lac, le Petén Itzá. La ville comptait une grande pyramide, des palaces et environ 200 huttes.

La conquête espagnole

La première tentative de « pacification » de la région eut lieu pendant du XVIe siècle par le conquistador Hernán Cortés. Mais elle fut un échec. Les Itzáes réussirent à repousser les attaques depuis leur île. Nojpetén résista ainsi à la conquête espagnole pendant près de 150 ans.

Les Espagnols durent apporter un navire de guerre jusqu’au beau milieu de la forêt pour conquérir le territoire. Construite au milieu du lac Petén Itzá, Nojpetén tomba le mercredi 13 mars 1697 sous les coups de canons du conquistador Martín de Ursúa y Arismendi. La ville de Flores fut érigée à la place de la grande cité.

Peten aujourd’hui

Le département du Petén se trouve à l’extrémité nord du Guatemala. La plus grande partie de la région est recouverte d’une épaisse forêt tropicale et abrite d’importants vestiges archéologiques hérités des Mayas. Pour explorer la région, il faut tout d’abord se rendre dans la ville de Flores, sa capitale.

Flores

Construite au beau milieu du lac Petén Itzá, la ville de Flores est le principal point d’entrée dans le département du Petén. Centenaires, de nombreux édifices sont des héritages directs de la colonisation. La plupart d’entre eux ont malheureusement subi d’importantes rénovations, ce qui leur enlève un peu de leur charme.

L’Iglesia de Nuestra Señora de los Remedios y San Pablo de los Itzás figure parmi les édifices incontournables de la ville. Cette grande église de style colonial a été érigée avec les pierres d’une immense pyramide maya lors de la conquête espagnole. Le Museo Santa Barbara, lui, est l’endroit idéal pour en savoir plus sur les Mayas. Il expose plusieurs reliques héritées de la légendaire civilisation. Et pour observer quelques espèces animales de la région, vous pouvez visiter le zoo de Petencito. La réserve abrite plusieurs espèces qui ont été sauvées du braconnage.

Les environs de la ville forment un cadre magnifique et pittoresque, digne d’une carte postale. Le meilleur moyen pour en apprécier la beauté est d’embarquer sur un bateau et naviguer sur le lac Petén Itzá.

Les sites archéologiques de Petén

Le département du Petén correspondait autrefois aux "basses terres" du territoire maya. Elle a ainsi abrité d’innombrables villes, toutes aussi impressionnantes les unes que les autres. Tikal est une partie importante de cet héritage. Ses pyramides, ses plateformes et ses réservoirs fournissent d’inestimables informations sur la culture, le quotidien, la politique et la religion de ce mythique peuple. Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, il fait partie des sites emblématiques du Guatemala.

À plusieurs centaines de kilomètres de là, la cité maya de Waka-El Perú figure également parmi les attractions phares du Petén. Nichées au beau milieu de la jungle, ses gigantesques stèles, ses étranges tables, ses plateformes et sa grande pyramide n’ont pas encore révélé tout leur mystère. Située au sein du Parc National Laguna del Tigre, cette merveilleuse découverte couronne une longue randonnée au beau milieu de la forêt tropicale. Sur la route, on croise parfois quelques singes hurleurs, des jabirus, des perroquets et des tapirs.

Les réserves naturelles

Le département du Petén est également le lieu de rendez-vous des amoureux de la nature. Il abrite d’incroyables réserves naturelles éparpillées sur son territoire. Situé à environ 240 kilomètres de la ville de Flores, le Parc National Laguna del Tigre figure parmi les plus belles. Une randonnée au cœur de sa forêt tropicale reconnecte avec la nature et permet d’observer plusieurs espèces animales locales. Près de sa fameuse lagune ou le long du fleuve Rio San Pedro, on peut observer toute une variété de spécimens comme le jabiru, les perroquets ou encore quelques tortues des rivières. Au cœur de la réserve naturelle, la cité perdue de Waka-El Perú livre de fascinantes données sur le mode de vie des anciens Mayas.

L’épicentre de l'écotourisme de la région demeure sans doute le Parque Natural Ixpanpajul. Situé à une dizaine de kilomètres au sud de Flores, il offre de palpitantes aventures au cœur de la forêt à travers ses pistes de randonnées et les séances de tyroliennes.

Le Petén regorge de trésors insoupçonnés qu’il faut prendre le temps de découvrir petit à petit pendant son voyage au Guatemala. Lors de vos virées dans les environs, vous pourrez explorer le site archéologique de Tayasal près de Carretara San Miguel, profiter de la vue depuis le belvédère de Mirador del Rey Canek ou explorer les cavernes du Cueva de la Serpiente.

Le climat

Un climat tropical de savane règne dans les alentours de la ville de Flores. Là-bas, la température varie entre 18°C à 32°C. De fortes averses s’abattent sur les environs entre mai et novembre. La saison sèche, elle, s’étend de février à avril.

Si vous vous rendez dans l’ouest, du côté du Parc National Laguna del Tigre, sachez que cette partie du département jouit également d’un climat chaud et humide. La température baisse très rarement en dessous des 18°C. La période de pluie débute généralement en juillet pour se terminer en décembre. Il faudra attendre le mois de janvier à juin pour avoir un temps plus dégagé. Malgré l’alternance des saisons, une forte chaleur et l’humidité règnent sur cette région.

Comment y aller ?

La ville de Flores, la capitale du département du Petén, est desservie par l’aéroport international de Mundo Maya. Ce dernier accueille des vols en provenance des grandes villes du pays, mais aussi de l’étranger.

Si vous vous trouvez déjà au Guatemala, vous pouvez également opter pour un bus. Il vous faut tout de même savoir que le voyage depuis la capitale du pays dure dans les dix heures de route.

4 photos

Bonjour

Je suis Alexia de "Kayala Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+50 256 353 656