Tikal

Au milieu d’une végétation luxuriante du Guatemala se niche le berceau de la civilisation maya des basses terres.

Tikal, l’un des plus célèbres sites archéologiques de l’Amérique Centrale, dégage une ambiance mystérieuse qui vous séduira en tout point. Entrez dans l’univers maya, et découvrez les  temples, les palais, les complexes de pyramides jumelles, ainsi que les sculptures monumentales qui offrent un décor exceptionnel à la forêt tropicale guatémaltèque.

Les immenses ruines de Tikal se situent dans la partie septentrionale du Guatemala, dans la région du Petén. Également réputé pour ses impressionnants lever et coucher du soleil, ce coin perdu au fond de la jungle vous permettra de vivre un moment unique et inoubliable. Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979, cette ancienne citadelle maya se révèle être un point d’intérêt incontournable au Guatemala.

Tikal : l’histoire d’une grande civilisation

La cité aurait vu le jour au IVe avant notre ère. Elle s’est énormément développée pendant la période classique.

Vers le IVe siècle après Jésus-Christ, Tikal fut colonisée par Teotihuacan, une autre grande citadelle dominant la vallée de Mexico. Même conquise, la cité continuait son ascension. Mais les nombreux épisodes de sècheresses déclenchèrent inévitablement le déclin de la cité qui fût ensuite abandonnée vers la fin du Xe siècle.

Étrangement, la fin de Tikal aurait eu lieu au cours du neuvième Bactun, la fin du cycle de 395 ans du calendrier maya.

Étymologie

Le nom Tikal n’est utilisé qu’après sa découverte vers les années 1840. Son ancien nom serait Yax Mutal ou Yax Mutul, et est simplifié par le toponyme « Mutul ».

Le nom Tikal aurait dérivé du yucatèque « ti ak’al », signifiant « au trou d’eau ». Il désignerait l’un des anciens réservoirs qu’utilisaient autrefois les Mayas.

Tikal proviendrait peut-être aussi de la langue maya itza. Sous cet angle, le terme signifierait « cité des voix, ville des échos ou lieu des langues ».

Une grande cité, un grand royaume, une grande civilisation

Tikal figure parmi les grandes cités mayas de tous les temps. Elle était d’ailleurs un centre cérémoniel très important de la civilisation. La cité jouait également un rôle stratégique dans les échanges commerciaux.

Tikal était dirigé par au moins 33 rois, dont plusieurs de leurs sépultures sont trouvés sur le lieu. Cette grande dynastie a vu le jour vers le premier siècle de notre ère avec un certain Yax Ehb’Xook comme roi fondateur. Meurtre, complot, succès… plusieurs légendes courent à propos de ces rois successifs. Vous pouvez écouter quelques-unes avec votre guide.

La population de Tikal aurait atteint son pic vers la fin de la période classique avec environ un nombre probable de 90 000 habitants.

Découvrir Tikal

S’étalant sur environ 16 km2, les vestiges trouvés à Tikal forment la plus grande cité de la civilisation maya. Bien plus de 3 000 structures sont aperçues au cœur de la cité. Une journée ne suffit donc pas à explorer Tikal. Seulement, vous pouvez contempler les édifices les plus importants en une journée.

Tikal est entouré par son propre parc : le parc national de Tikal du Guatemala, fondé en 1955. Le site est bien enseveli en plein cœur de la jungle, où règnent les félins comme les pumas et les jaguars.

Visiter Tikal vous permettra d’en savoir plus sur les cultures mayas, et de découvrir leurs grandes constructions à couper le souffle.

Tikal peut se vanter de son temple IV, le temple du Serpent à deux têtes, qui se trouve être la plus grande structure précolombienne des Amériques. De son point culminant se découvre une vue panoramique qui mérite amplement d’être immortalisée en photo.

La Grand-Place ou la Plaza Mayor

Bien décrite par son nom, la Grand-Place vous impressionnera dès le premier coup d’œil. Par son immensité, Plaza Mayor vous dévoilera un panorama magnifique de quelques monuments de Tikal. Vous y découvrirez le temple du Grand Jaguar, le temple des Masques, l’Acropole Centrale, l’Acropole Nord…

Le temple I ou le temple du Grand Jaguar

Sans doute la pyramide la plus emblématique de Tikal, ne ratez pas d’immortaliser en photo ce bel édifice au style architectural prodigieux. Haut de ses 47 mètres, cette belle structure se divise en neuf degrés et est coiffée par une crête faîtière. Également connu sous le nom de temple de Ah Cacao, le temple I offre une vue imprenable sur la Plaza Mayor. Vous retrouverez ce temple sur le verso du billet de 50 centavos du Quetzal guatémaltèque.

Le temple des Masques

Localisé sur la partie ouest de la Plaza Mayor, le temple II ou le temple des Masques se trouve sur le devant du temple I. Celui-ci était destiné à la femme de Jasaw Chan K’awwiil, la Dame Lachan Unen Mo’. Le temple des Masques fût nommé ainsi à cause du portrait de la reine exposé sur le linteau de la porte au sommet de la construction. Les deux temples dataient des années 700.

Le plus grand pyramide maya et le belvédère de Tikal

Mesurant 65 m, le temple IV offre la vue la plus envoutante de Tikal. Dressé sur un socle de pyramides à trois niveaux, ce temple vous permettra effectivement d’avoir un aperçu intégral sur toute la zone de l’ancienne citadelle maya.

Les musées de Tikal

Deux musées vous ouvrent leurs portes à Tikal :

  • Le musée Sylvains G. Morley Museum
  • Le Stelae Museum

Le parc de Tikal

576 km2, voilà l’étendue de la zone protégée du parc national de Tikal. La forêt du parc couvrait entièrement la citadelle maya avant sa découverte. Riche en biodiversité, le parc collectionne plusieurs arbres fort impressionnants comme le grand ceiba, le cèdre tropical, l’arbre sacré des Mayas… La dense végétation est le refuge de plusieurs animaux notamment des singes-araignées ainsi que des adorables perroquets verts, qui sont le plus souvent aperçus sur la cime du gigantesque kapok du parc.

Infos pratiques

Comment s’y rendre ?

De Flores :

Pour atteindre le site, vous devez tout d’abord vous rendre à Flores. Cette ville est le point de départ de tous les touristes souhaitant aller à Tikal. De là, vous pouvez prendre un bus en direction de Tikal. Avec à peu près 64 km de distance, ce trajet durera au maximum 1 h 30. Le bus vous emmènera jusqu’aux temples. Toutefois, vous devez d’abord acheter votre ticket à l’entrée du site. Le bus fera sûrement un stop à l’entrée du parc pour que vous puissiez obtenir votre ticket d’entrée.

Depuis la frontière bélizienne :

Du Belize, un collectivo vous emmènera à Tikal avec un tarif d’environ 100 Quetzales. La durée du trajet sera de deux heures.

Quand y aller ?

 Pour partir à la découverte de l’un des plus importants complexes archéologiques mayas, priorisez la saison sèche qui s’étale entre le mois d’octobre et le mois de mai.

Horaires

Horaires d’ouverture du site : Tous les jours de 6 h 00 à 17 h 00

Horaires d’ouverture des musées : Tous les jours de 8 h 00 à 16 h 00 (sauf les congés nationaux)

Tarif

Frais d’entrée du site :

Tous les billets ne sont valables qu’une journée. À noter cependant que les tickets achetés au-delà de 15 h 00 sont valides pour le lendemain.

Entrée simple : 150 Quetzales par personne (environ 20 USD)

Un supplément est demandé si vous souhaitez admirer un magnifique lever et/ou coucher du soleil sur le site :

  • Si vous voulez y entrer avant le lever du soleil : 250 Quetzales
  • Si vous voulez contempler le coucher du soleil : 250 Quetzales
  • Si vous avez besoin d’un billet avec lever et coucher du soleil : 350 Quetzales

À noter qu’il n’existe pas de distributeurs automatiques sur place, vous devez ainsi apporter assez d’argents liquides avant de venir à Tikal.

Frais d’entrée des musées : 10 Quetzales

À ne pas oublier !

Pour aller à Tikal, il faut bien se protéger contre le soleil. Mettez donc dans votre sac une gourde remplie d’eau, votre chapeau, vos lunettes de soleil, ainsi que de la crème solaire.

Bonjour

Je suis Alexia de "Kayala Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+50 256 353 656