Le volcan Pacaya

Pacaya fait partie des trois volcans encore actifs du Guatemala. Ses impressionnantes éruptions ont parfois poussé les autorités du pays à faire évacuer quasiment toute la région. Plus calme aujourd'hui, il constitue une attraction touristique lors d'un voyage au Guatemala. Situé à 40 kilomètres au sud de la capitale, son paysage unique, tantôt apocalyptique tantôt verdoyant, attire chaque année de nombreux touristes venus des quatre coins de la planète. L'ascension constitue une véritable aventure. La vue depuis les pentes du mythique volcan est tout simplement spectaculaire.

Histoire

Le volcan Pacaya s'est formé il y a plusieurs millions d'années. Mais sa première éruption pourrait dater d'il y a seulement 23 000 ans. Lorsqu'il se déchaîne, il rejette des tonnes de cendres et de pierre à plus de 4 500 mètres au-dessus du sol. Sa lave dévastatrice brûle toute végétation qui se trouve sur son passage, depuis les versants de ce titan de feu et à sa base.

Depuis le début de la colonisation, les Guatémaltèques ont enregistré près de 23 éruptions volcaniques.

La dernière en date remonte au dimanche 2 mars 2014. Ce jour-là, El Pacaya avait produit un important nuage de cendres , recouvrant tout Escuintla, Antigua et même Ciudad de Guatemala, la capitale du pays.

Ascension du volcan Pacaya

Le volcan fait partie du Parque Nacional Volcán Pacaya. Pour débuter l'ascension, il faut passer par le Centro de Visitantes à trois kilomètres du petit village de San Francisco de Sales. Depuis l'accueil du parc, un paysage à part se dessine sous les yeux des visiteurs. Au loin, on voit Pacaya, sombre, terrible et destructeur. Mais tout près, une nature verdoyante a envahi le sol noirci par la lave du géant de feu.

Commence alors une aventure qui durera près d'une heure et demie. La voie débute près du village de Concepción El Cedro. Tout au bout du village, un petit sentier de pierre mène à un couloir naturel formé par des arbres, des buissons et la végétation environnante. En cours de route, il se transforme en un chemin de terre grisâtre. Après avoir monté quelques escaliers de pierre, on découvre alors à droite un merveilleux paysage de campagne.

Une étendue de verdure s'étend vers l'horizon. Sur la prairie, quelques vaches se délectent de l'herbe fraîche du matin. Plus loin, les toits de quelques fermes se dessinent entre les arbres. Tout au fond, on peut contempler les montagnes et les autres volcans qui dominent la région. On inspire alors à plein poumon de cet air si pur et si revigorant tant recherchée.

Au beau milieu de l'aventure, on rencontre parfois un homme à cheval qui propose de continuer l'ascension sur le dos de son destrier. On continue alors la randonnée en empruntant un sentier nommé Sendero Chino. Il se poursuit au cœur de la nature, tantôt sur un chemin plat, tantôt en montant plusieurs pentes.

À la base du volcan, le paysage change du tout au tout. On découvre un tableau post-apocalyptique , rocailleux, sombre et recouvert d'une terre noire. La température augmente légèrement. On sent par endroits une odeur de cendre et parfois de soufre mélangée à celle de la terre mouillée. Une certaine chaleur se dégage de quelques petites crevasses. Mais ces dernières sont si étroites qu'elles ne laissent pas entrevoir la lave qu'il y a en dessous. Les touristes s'amusent tout de même à y griller quelques guimauves.

Avec les haltes, toute l'aventure dure un peu moins de deux heures. Pacaya met réellement l'endurance physique de ses visiteurs à l'épreuve. On se rend compte que la vraie valeur de cette randonnée est l'ascension en elle-même et le paysage qu'on rencontre en cours de route.

Après de telles péripéties, rien ne vaut un bon moment de détente sur les rives du Laguna de Calderas et profiter d'un beau pique-nique. Ce bel endroit se trouve à quelques kilomètres de Pacaya. On peut se promener sur les rives du lac ou le traverser à bord d'une petite embarcation.

Comment y aller ?

Le moyen le plus sûr pour vous rendre au Volcán Pacaya est d'embarquer à bord d'un car touristique depuis la ville d'Antigua. Certains bus régionaux ou un taxi permettent également de rejoindre l'entrée du parc national du Volcan Pacaya. Le trajet dure environ une heure et demie.

Horaire et tarif

Le Parque Nacional Volcán Pacaya est ouvert tous les jours, de 7h à 18h. Le tarif actuel est de 20 Quetzals pour les locaux et 50 Quetzals par personne pour les étrangers.

Pour être accompagné d'un guide, il faudra débourser 200 Quetzals. Pour la location d'un bâton de randonnée, c'est 5 Quetzals. Et une promenade à cheval vers le volcan coûte 300 Quetzals.

Bonjour

Je suis Alexia de "Kayala Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+50 256 353 656